1730

Création de 1ère Manufacture Royale d'Armes blanches à KLINGENTHAL (traduit par la Vallée des Lames). Jusqu'au début du XVIIe siècle n'existait pas, en France, de Manufactures forgeant des lames pour armes blanches. Les fournisseurs français importaient l'essentiel de leurs fournitures en lames de Solingen (Westphalie). Le 15 juillet 1730 le Roi délivre des lettres patentes pour l'établissement d'une Manufacture Royale d'Armes blanches en Alsace, pour une Durée de 30 ans pour les troupes au service du Roi à Henri Anthès qui exploite et dirige différentes forges en Haute-Alsace (Haut-Rhin actuel) et à qui le choix du site et l’installation de l’établissement incombent. Il choisit Klingenthal dans la Vallée de l’Ehn en amont d’Obernai pour diverses raisons : - présence du cours d’eau qui apporte l’énergie nécessaire au fonctionnement des usines - nombreuses forêts pour la construction des bâtiments et la fabrication du charbon de bois - carrières de grès pour la construction des bâtiments et pour les meules à aiguiser - proximité du Rhin pour le transport de l’acier venant de Siegen et de l’Arsenal de Strasbourg pour l’écoulement des armes - proximité des autres matières premières - dialecte alsacien en usage dans la région qui permet aux premiers ouvriers venus de Solingen de mieux s’intégrer. Les méthodes de travail issues de Solingen, sans cesse améliorées, ainsi qu'un système de contrôle exemplaire, ont donné aux lames de Klingenthal une réputation remarquable.
1730

1864

Au Lieu-Dit "Kupferhammer "(littéralement "le martinet de cuivre") s'établit la propriété de la famille Oesinger. François Daniel Oesinger, maître de forges de Klingenthal, industriel strasbourgeois y exploitait des martinets de cuivre. De 1765 à 1784, il dirigeait comme associé de Louis Antoine Gau, la manufacture de Klingenthal. Sous leur direction, la manufacture connait un nouvel essor et la production dépasse celle de Solingen. Charles Frédéric Oesinger (1794-1864), son petit-fils, conseiller général et député du Bas-Rhin, y ajoute en 1846 une fabrique de matières colorantes. En 1864, la propriété Oesinger est partagée entre deux fils : le 1er, Eugène hérite de la propriété et y fait construire la résidence Oesinger actuelle "Maison Blanche" du 6717.
1864

1969

La propriété d'Eugène Oesinger devient Couvent des Sœurs Bénédictines Néerlandaises. Le lieu de culte est ouvert à tous et les chants des messes sont accompagnés à la harpe. Le couvent sera actif jusqu'à son rachat par Désiré Schaetzel en 1986.
1969

1988

Ouverture le 1er mai 1988 de l'hôtel de charme le Clos des Délices créé par Désiré Schaetzel, actuel propriétaire. M Schaetzel transforme le couvent en un Hôtel de charme 4 étoiles de 21 chambres. Chaque chambre a sa propre décoration réalisée par un décorateur professionnel. Création d'un Espace Détente avec une piscine couverte chauffée, un sauna, un jacuzzi extérieur et une cabine de soins pour les modelages. Le Restaurant Le Châtelain, référencé au guide Michelin devient une adresse incontournable de la Gastronomie en Alsace.
1988

2021

Après plusieurs années de recherche, de visites d'hôtels en Europe et de réflexion, Désiré Schaetzel créé les esquisses du projet qu'il imagine. Concrétisation de l'extension et création du 6717 Nature Hôtel & Spa Le Clos des Délices avec ouverture en juillet 2021. Le 6717 c'est 3600m2 dédiés au Bien Etre et à la Gastronomie avec création d'un nouveau Spa indoor et outdoor de 2500m2 avec cabines de soins en duo et suite Spa exclusive. Création de nouvelles Suites dont certaines avec Spa privatif (Douche Hammam et jacuzzi privatif sur terrasse), d'un Lounge Bar et d'un Rooftop. 2 Restaurants complètent le complexe : Restaurant Le Garden et sa Terrasse + la Table Gastronomique du 6717. Création de la Cave by Schaetzel pour la dégustation et la vente de vin à emporter.
2021
Ce site web utilise des cookies
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées à partir de votre utilisation de leurs services.